top of page
  • Photo du rédacteurRecharge +

Guide Complet sur la Voiture Électrique

Dernière mise à jour : 18 janv.

L'ère de la voiture électrique est là. Elle ne s'est jamais autant imposée, provoquant une véritable révolution dans la mobilité et transformant profondément le secteur automobile. Les voitures électriques, autrefois reléguées au rang d'innovations coûteuses, se positionnent aujourd'hui au cœur de la stratégie de nombreuses grandes marques.


illustration de personnes qui rechargent une voiture électrique


Comprendre le fonctionnement d'une voiture électrique

Dans le contexte actuel de transition énergétique, il est important de comprendre le fonctionnement de ce véhicule propre.


Les bases de la technologie électrique

Contrairement aux voitures traditionnelles à moteur à combustion interne, les voitures électriques sont propulsées par l'électricité. Au lieu d'utiliser du carburant fossile, la voiture électrique puise son énergie d'une batterie rechargeable. Non seulement cette motorisation élimine l'émission de gaz à effet de serre pendant le trajet, mais elle offre également un niveau de performance et d'accélération souvent supérieure. La recharge des véhicules électriques s'effectue à domicile ou sur des stations dédiées, et les avancées technologiques s'accélèrent pour renforcer l'autonomie des véhicules.


La batterie : pièce maîtresse du véhicule électrique

Essentielle dans le fonctionnement d'une voiture électrique, la batterie joue un rôle de réserve d'énergie. Elle joue un rôle majeur puisqu'elle permet de démarrer le moteur et d'alimenter en électricité tous les éléments électriques et électroniques via le système basse tension du véhicule.


Comprendre la puissance de la batterie

Il ne faut pas confondre les deux unités de mesure kilowattheure "kWh" et kilowatt "kW". Concernant la batterie d'un véhicule électrique, on s'intéresse à sa puissance de charge, c'est-à-dire le débit d'électricité qu'elle peut prendre en charge à la borne de recharge. En choisissant un modèle électrique haut-de-gamme avec une puissance de charge élevée, vous réduisez le temps passé à la station de recharge.


L'unité de mesure kilowattheure signifie la quantité d’énergie stockable dans la batterie du véhicule. Elle désigne par extension la quantité d'énergie consommée, exactement comme le litre de carburant dans un réservoir de voiture thermique. Tout comme la consommation d'un véhicule thermique souvent désigné comme L au 100 km, on considère pour la voiture électrique le kWh au 100 km.


La durée de vie des batteries de voiture électrique


Généralement, une batterie de véhicules électriques de 1ère génération a une durée de vie de dix ans. Sa longévité peut également se mesurer en cycles de charge (correspond à une charge et une décharge), on l'évalue en moyenne à 2000 cycles. 


Certains constructeurs garantissent la batterie 8 ans (ou autour de 150 000 km). Durant cette période, elle est conçue pour disposer d’au moins 70 % de sa capacité initiale. Au fur et à mesure des recharges, sa capacité à stocker et à fournir de l'énergie s'altère. À ce moment là, la batterie reste utilisable seulement sa capacité est réduite.


Les types de batteries les plus utilisées dans l'industrie automobile sont :

  • La batterie au plomb, la plus ancienne, a une durée de vie comprise entre 450 et 3 300 cycles

  • La technologie Ni-Cd permet une durée de vie d'environ 1 000 cycles sur une batterie bien entretenue. Leur fabrication a été limité en raison de la présence de Cadmium, considéré toxique.

  • Les batteries Nickel Metal Hydrure sont utilisées pour les véhicules hybrides Toyota Prius et Honda Civic. 

  • Les batteries lithium-ion sont les plus répandues sur les véhicules électriques et leur durée de vie est comprise entre 8 et 15 ans.

Quelle que soit le type de technologie utilisé, les batteries gagnent en durée de vie grâce à l'innovation des constructeurs. 



Le fonctionnement du moteur électrique


Le moteur électrique est un mécanisme complexe, qui convertit l’énergie électrique en énergie mécanique pour propulser le véhicule grâce à la traction. Il fonctionne sous l'action de deux éléments importants, le stator et le rotor. Le stator crée un champ magnétique grâce à l'énergie qui fait entrer en rotation le rotor. 


Les batteries ne peuvent stocker l'électricité que sous forme de courant continu (CC) et le réseau de production d'électricité fournit du courant alternatif (AC). La voiture électrique est dotée d'un convertisseur, qui permet de transformer le courant alternatif en courant continu, pour alimenter la batterie. Ce composant important existe en différentes puissances, ce qui influence le temps de recharge.




Photo d'une tesla model Y


Choisir sa voiture électrique

Quels que soient les besoins, du simple essai à un choix délibéré d'acquérir une voiture électrique, il existe un modèle correspondant à chaque conducteur.


Les différents modèles disponibles en 2023

En 2023, on observe une expansion sans précédent de la gamme de voitures électriques. Les constructeurs tels que Tesla et ses modèles X, Y, S et 3), Hyundai et sa gamme Ioniq, Volkswagen, Renault et Kia ne sont que quelques exemples de marques qui proposent une variété impressionnante de modèles, des citadines compactes aux SUV robustes. 


La Tesla Model Y a battu tous les records en 2023 devenant la voiture électrique la plus vendue toute motorisation confondue en France et dans le monde. Cela peut s'expliquer par la mise en place du bonus écologique en France et un crédit d’impôt de 7 500 dollars instauré aux États-Unis. Cette voiture est proposée à un prix attractif revu à la baisse par le constructeur plusieurs fois. Tesla devance toujours la firme MG et sa MG4, mais son rival chinois BYD passe en pôle position des ventes mondiales fin 2023. 


Acheter neuf vs d'occasion

Acheter une voiture électrique flambant neuve garantit l'accès à des équipements de technologie de haute performance. Toutefois, leur coût élevé peut être rédhibitoire pour certaines bourses. C'est pourquoi l'option de l'occasion séduit de plus en plus le public, avec des ventes en forte hausse entre 2022 et 2023. 


Généralement, la batterie, l'élément le plus coûteux d'une voiture électrique, est assurée par la garantie d'usine de huit ans. Acheter une voiture électrique d'occasion âgée de trois ans vous permet donc de profiter de 5 ans de service supplémentaires de garantie, en toute tranquillité. De plus, les voitures électriques même d'occasion conservent une excellente valeur de revente, leur valeur résiduelle se maintient mieux que celle d'une voiture thermique. 


Il convient cependant de rester vigilant, en particulier concernant l'état de la batterie, avant un achat d'un modèle d'occasion. Il est recommandé de s'assurer du bon état de la batterie et de la prise de recharge. Vérifiez également que les câbles de charge sont présents et fonctionnent bien.


À la recherche d'une voiture électrique pas chère ? Découvrez notre top 10 des voitures électriques pas chères sur le marché français en 2023, à moins de 10 000 € et jusqu'à 20 000 €. 



Photo d'une voiture électrique qui recharge


Financement et offres

Il n'a jamais été aussi abordable d'acquérir une voiture électrique. Grâce aux offres de financement, aux subventions, et aux offres promotionnelles, l'accessibilité à l'achat d'une voiture électrique s'améliore. 


Le bonus écologique

Les conditions pour en bénéficier évoluent constamment depuis sa création. Aujourd'hui, il s'agit d'un véhicule à moteur électrique neuf, d'une masse inférieure à 2,4 tonnes et à un prix inférieur à 47 000 € avec options. Il s’élève à 5 000 € et peut être majoré de 2 000 €, selon le revenu fiscal de référence. 


Le bonus écologique évolue en 2024 ! Les conditions d'éligibilité des véhicules électriques sont d'être immatriculés en France, achetés ou loués pour une durée d'au moins deux ans, et un kilométrage d'au moins 6000 km. L'introduction d'un nouveau critère, celui du score environnemental, change la donne. En effet, l'empreinte carbone de la production de la voiture électrique est désormais prise en compte. Ce score doit être supérieur ou égal à 60 sur 80 points. Le gouvernement a publié une liste de voitures électriques éligibles au bonus écologique, sur laquelle figure essentiellement des modèles "made in France". En 2024, le montant du bonus écologique devrait être réévalué à la baisse, mais l'on ne connaît pas encore son montant exact. Quant à la prime de 1000 € attribuée pour l'achat d'un véhicule électrique d'occasion, elle pourrait être supprimée.


La prime à la conversion

Cumulable avec le bonus écologique, la prime à la conversion aide à l'achat d'un véhicule neuf ou d'occasion, sous condition de reprise d'un ancien véhicule. Un particulier qui réside dans une zone à faibles émissions mobilité (ZFE) a le droit à une surprime de 1 000 euros. Les aides des collectivités sont cumulables dans une limite de 2 000 €. Le propriétaire d'une voiture rétrofitée peut également obtenir une prime de 3 000 € au total.


Le leasing de courte et longue durée

L’achat comptant et le prêt automobile classique sont aujourd’hui délaissés par la clientèle qui s'oriente davantage vers la location avec option d'achat (LOA) ou le crédit-bail (LDD). En effet, ces formules sont de plus en plus attractives, avec des offres de LDD à moins de 100 € /mois. Ces deux options permettent de profiter d'un véhicule électrique à petit budget, grâce à un contrat qui inclut l'entretien et la maintenance du véhicule et pour un tarif basé sur le kilométrage parcouru. 


Les offres promotionnelles

Il vaut la peine de consulter régulièrement les sites des constructeurs qui proposent des offres promotionnelles à saisir pour profiter d'une voiture électrique abordable ou d'autres avantages. Renault par exemple, offre une possibilité de crédit renouvelable de 700 € à 5500 €. Il permet notamment d'installer une prise domestique.



Photo d'une renault électrique


Vivre au quotidien avec une voiture électrique

Le propriétaire d'une voiture électrique est incité à adopter une nouvelle routine : celle de la recharge. Il est essentiel de distinguer les différents types de bornes, les temps de charge associés et de choisir le bon chargeur pour une expérience optimale. 


La recharge : bien choisir la borne pour évaluer sa durée

La vitesse à laquelle votre voiture se recharge peut varier considérablement en fonction de la borne choisie. Votre choix se portera sur trois types de bornes de recharge :


  • les prises ou bornes monophasées dont la puissance est comprise entre 2,3 et 7,4 kW

  • les bornes de recharge triphasées délivrent une puissance entre 11 et 22 kW

  • les chargeurs rapides en courant continu de 24 kW… jusqu’à 350 kW !


Dans les deux premiers cas, les connecteurs utilisés, qui relient par un câble la voiture à la borne, sont de Type 2. Cela correspond à une charge  de basse et moyenne vitesse. Dans le troisième cas, c'est un connecteur différent appelé Combo CCS. Le câble sera intégré à la borne, mais pour avoir accès à cette recharge rapide, votre véhicule doit être équipé du connecteur correspondant.


D'origine japonaise, la prise CHAdeMO était la référence internationale pour la charge rapide en courant continu, aujourd'hui délaissée au profit du Combo CCS. Solution domestique abordable, la prise Green’Up conviendra aux utilisateurs qui n'ont pas le budget pour une wall-box avec prise Type 2. Elle fournit une puissance de charge à 3,7 kW et nécessite le câble correspondant.


La solution de Recharge+


Afin d'aider les conducteurs lors de leur recharge, nous avons mis en place une plateforme de partage de bornes de recharge entre particuliers appelée Recharge+. L'avantage de cette solution est de permettre aux propriétaires de bornes, particuliers et professionnels, de mettre à disposition leur borne lorsqu'ils ne l'utilisent pas. Cela permet d'accroître le nombre de points de charge en France et de passer à une nouvelle expérience de recharge, plus communautaire, basée sur le partage. Les restaurants, campings, hôtels et gîtes utilisent aussi cette solution pour proposer des points de charge à leur clients, avec même souvent une partie de leur installation de recharge partagée à tous les utilisateurs de la plateforme.


Optimiser la consommation d'énergie

Les conducteurs de voitures électriques se préoccupent beaucoup de l'autonomie de leur véhicule. Voici 5 conseils qui pourraient intéresser ceux qui souhaitent réduire leur consommation d'énergie.


  • Les trajets en ville limitent les dépenses en énergie. Si vous prenez l'autoroute, limitez votre vitesse à 110-120 km/h.

  • Utilisez le plus possible, si possible, le système de freinage régénératif (la batterie se recharge lors du freinage) et le mode éco qui permet de rouler de manière plus responsable

  • Utilisez les sièges et le volant chauffants de votre voiture plutôt que la ventilation en hiver. 

  • Conservez des pneus bien gonflés 

  • L'éco-conduite, qui réduit les émissions de CO2 d’au moins 5,5% selon une étude publiée, induit que le conducteur adopte une conduite souple sans freinage et accélérations brusques.


Comme tout équipement, il est essentiel d'assurer l'entretien de la batterie afin d'assurer sa longévité et, par extension, celle du véhicule. Il est recommandé de ne pas laisser sa voiture au soleil pour éviter toute surchauffe qui pourrait l'endommager. 


  • Privilégiez la recharge lorsque l'état de la batterie est entre 20 et 80 % uniquement sans jamais descendre en-dessous. Même si vous n'utilisez pas votre voiture, il est nécessaire de maintenir sa charge à 50% au moins. 

  • Il n'est pas nécessaire de recharger une voiture électrique tous les jours, la fréquence recommandée est de deux à trois fois par semaine. Même si cela est tentant, il est préférable de limiter les recharges rapides, car elles réchauffent fortement les cellules de la batterie et peuvent altérer sa durée de vie. 


Perspectives d'avenir et controverses

Les défis technologiques et environnementaux


Opter pour une voiture électrique représente un engagement en faveur de la transition énergétique, même si celle-ci n'est pas exempte de défis. Si la conduite de ces véhicules élimine le rejet d'émissions durant les trajets quotidiens, la production de ces composants, notamment celle des batteries lithium-ion, est souvent pointée du doigt. La production de certaines de ces batteries nécessite l'ajout de cobalt jusqu'à 10 % de la composition totale de la batterie. L'extraction de ces minerais, elle-même énergivore, est très controversée en raison des conditions de travail des travailleurs non éthiques.


Certains constructeurs, comme Tesla, s'engagent à commercialiser des batteries à base de fer, qui n'utilisent pas de cobalt. Par conséquent, elles sont plus simples à fabriquer et à recycler. Certaines marques jouent le jeu de la transparence en abordant leur politique d'approvisionnement en détail, il convient de s'en informer sur leur site.


De plus, il est crucial de se questionner sur l'empreinte carbone de la recharge des voitures électriques. Dans le monde, cette électricité à disposition aux bornes de recharge est issue principalement d'énergies fossiles, des centrales nucléaires et hydroélectriques, et à moindre mesure, d'énergies renouvelables et bas-carbone comme les éoliennes, les panneaux solaires et la biomasse.


Chiffres et prévisions pour le marché zéro émission

Les tendances de l'industrie automobile s'orientent vers une mobilité plus verte. Le segment de l'électrique évolue à un rythme fulgurant en particulier dans le domaine des batteries, grâce à l'investissement dans la R&D. En parallèle, l'infrastructure de recharge continue de s'étoffer grâce notamment à la mise en place du droit à la prise en 2011. 


Des entreprises visionnaires comme Tesla ouvrent la voie, poussant l'ensemble des marques à innover. Tesla prend le pari pour 2025 de proposer des voitures électriques abordables et performantes, comme la Tesla Model 2 à seulement 25 000 €.


En 2021, les ventes de voitures électriques ont connu une ascension fulgurante en Europe de l'Ouest, avec une part de marché doublée par rapport à l'année précédente. En mars 2023, l'automobile 100% électrique en France connaît une part de marché de 15,4%, en croissance de 4% par rapport à l'année précédente. Le segment "zéro-émission" pour les particuliers est en plein essor, mais pourrait ralentir en 2024 dû à la limitation du bonus écologique par rapport à 2023.


La tendance à l'électrification entame une transformation profonde du paysage de la mobilité. De nombreux défis subsistent pour faire s'imposer la mobilité électrique, mais l'adoption massive de cette technologie indique clairement que la société s'engage vers un avenir plus durable.

91 vues0 commentaire

Comments


bottom of page